Château Couhins-Lurton Rouge

Même si ce cru n’est classé qu’en blanc, André Lurton et son équipe mettent un point d’honneur à élaborer un rouge d’une réelle noblesse. Celle-ci se lit dans le pourpre intense de la robe, comme dans l’élégance du bouquet: fruits noirs, cerise, tabac et épices côtoient des notes empyreumatiques. Les Couhins-Lurton rouges sont des vins amples, puissants et longs.


Château : Château Couhins-Lurton
Millésime
étiquette château Couhins-Lurton rouge 2007
Appellation : Pessac-Léognan

Style de vin

Rond et Aromatique

Assemblage

Merlot 77% / Cabernet Sauvignon 23%.

Météo

2007, frais et humide de mai à août, ne fut pas particulièrement favorable à la maturation des cépages rouges. Un beau mois de septembre, chaud et relativement sec, a permis d’étaler la récolte pour atteindre une maturité parfaite.

Commentaires de dégustation

Apparence

Ce vin présente une robe d’un grenat soutenu avec quelques reflets briqués.

Nez

Au nez, se présentent dans un premier temps, des arômes de cuir, de fèves de café torréfié. Puis lorsque le bouquet s’ouvre, une pointe de fumé apparaît.

Bouche

Sur le palais, la texture est veloutée. Ce vin présente des arômes de fraise très mûres et des notes terreuses. Il a une belle structure grâce à ses tanins charpentés. (Johanna Dayer - Juillet 2013)

Notations et avis

Autre : 
01.11.2012
 - Note : 
16,50 / 20

Le Guide des vins du Wine & Business Club 2013 (Alain Marty)

Gault et Millau : 
15.01.2011
 - Note : 
16,00 / 20

Ce Pessac-Léognan rouge se distingue par son côté déjà bien évolué ; le nez déploie une large palette de fruits aux arômes de mûre et de cassis. En bouche, on est sur la fraîcheur et la finesse, avec des tanins soyeux et de la persistance.

Le Guide Hachette : 
02.09.2010

Edition 2011 - Appelé à la fin du XVII° siècle, « Bourdieu de la Gravette », ce cru aux sols sablo-graveleux, dont les ceps étaient promis à l’arrachage a été repris par André Lurton, d’abord en fermage (1967) puis en pleine propriété (1972). En 2007, ce vignoble assez jeune (quinze ans) et à forte dominante de merlot a été mis à rude épreuve. Mais l’équipe de vinificateurs a su faire face au défi et produire un vin tout en rondeur, à l’opposé de cet été revêche. Charnu, souple et gourmand, ce millésime s’appuie sur des tanins veloutés qui permettront de le laisser en cave, le temps que le bois se fonde.

The Wine Enthusiast : 
01.04.2010
 - Note : 
88,00 / 100

Sec, épicé, tanins agréablement rassemblés. Assez puissant, des fruits noirs qui annonceraient une certaine douceur, mais cèdent la place à cette acidité élevée typique du millésime. Devra s'harmoniser d'ici 12 à 18 mois. (Roger Voss )

Decanter : 
01.03.2010
 - Note : 
17,00 / 20
 - Note : 

notation-etoiles.png

notation-etoiles.png

notation-etoiles.png

notation-etoiles.png

notation-etoiles.png

Boisé toujours très présent au nez, avec des arômes frais et classiques de cassis. En bouche, bel équilibre, fin, enrobé par des tanins fermes, une note minérale et une jolie finale poivrée. Déjà plaisant, mais le bois va fondre davantage avec le temps. Excellent rapport qualité/prix. À partir de 2012.

La Revue du Vin de France : 
01.09.2009
 - Note : 
14,50 / 20

Grands crus 2007 - Nez épanoui de fruits rouges et noirs, avec de subtiles notes florales; bouche franche et fruitée avec des tanins assez présents et de la fraîcheur pour ce vin élégant et facile à boire.

La Revue du Vin de France : 
01.06.2008
 - Note : 
de 14,50 à 15,50 / 20

Grande réussite.

Période de consommation

2013 - 2022

Nos suggestions

Entrées Entrées Viandes blanches Viandes blanches Gibier Gibier Fromages Fromages
Viandes rouges Viandes rouges
bouteille château Couhins-Lurton rouge 2007
Fermer

Terroir

Surface en production

16,00 hectares

Type de sol

Graveleux.

Vinification

Vendanges

Manuelles

Autres

Porte-greffes

101.14 - 3309C - Riparia

Engrais

Fertilisation classique raisonnée

Densité de plantation

8 500 pieds à l'hectare

Age moyen des vignes

25 ans

Cépages de la propriété

Merlot / Cabernet Sauvignon

Type de taille

Guyot double avec ébourgeonneage

Fermentation

En cuves inox thermo-régulées avec système breveté d'émiettage du chapeau de marc.

Température de fermentation

28 à 30°C

Malolactique

Oui

Elevage

Pendant 12 mois en barriques (40% neuves) avec soutirage.

Collage

Au blanc d'oeuf

Potentiel de vieillissement

Suivant millésime, s'exprime bien vers 3 et 5 ans, peut vieillir jusqu'à 10 et 15 ans

Maître de chai

Jean Marc COMTE

Œnologues Consultants

Michel ROLLAND

Fermer

Recettes

Patientez
Powered by eZ Publish™ CMS Open Source Web Content Management. Copyright © 1999-2010 eZ Systems AS (except where otherwise noted). All rights reserved.