les hommes et les femmes des vignobles andré lurton
Notre Entreprise
Rechercher un vin

Un évènement à fêter, un dîner entre amis ? Nous vous aidons à trouver l'accord parfait ...

Newsletter

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter

Le Saviez-vous ?
La décantation, utile ou non ?
décanter
Suivez-nous
   

Jean-François GOUIN

Directeur Commercial Grande Distribution

Parisien d'origine, Jean-François Gouin est un ancien élève de l'École des Vins et Spiritueux de Paris ( école créée par le Négoce et aujourd'hui disparue), dont il obtint le diplôme Commerce et Industrie des Boissons. Après plusieurs stages en milieu professionnel, notamment auprès d'un maître de chai pour le suivi d'une vinification, il entre dans la vie active en 1976. Il oriente la première partie de sa carrière vers le côté technique, en travaillant dans un laboratoire d’œnologie. Rapidement, il devient le directeur d’exploitation d’une unité de production de vins pour une enseigne de la Grande Distribution. Entre 1982 et 1986, il participe à la création de la première usine d’embouteillage de vin pour une autre grande enseigne, à Niort.

À partir de 1990, Jean-François donne un nouveau tour à sa carrière en se consacrant à l’aspect Commerce des vins. Son expérience en Grande Distribution est un puissant levier pour la réussite de celle-ci. D’abord agent commercial indépendant sur Paris, il arrive à Bordeaux en 1998 pour occuper successivement les fonctions de directeur commercial chez deux importants négociants bordelais.

Métier et savoir-faire

Jean-François Gouin intègre les Vignobles André Lurton en juin 2009, au moment de Vinexpo, avec mission d’y créer et développer un secteur Grande Distribution. Fort de ses expériences passées, tant d'un point de vue technique du vin que commercial, au sein de la Grande Distribution, il a fait sienne la maxime « on ne vend jamais bien, aussi bien que ce que l’on connait ».

Passionné par le produit, il aime faire partager connaissance et amour du vin avec ses interlocuteurs, notamment les acheteurs nationaux des grandes enseignes dont il a vu évoluer les attentes, liées à l’évolution du goût des clients finaux. Il sait que l’on est passé d’une consommation « besoin » à une consommation « plaisir » et que rien ne compte plus que la qualité du vin dans la bouteille.