Nos actualités
Nuage de mots clés
Rechercher un vin

Un évènement à fêter, un dîner entre amis ? Nous vous aidons à trouver l'accord parfait ...

Newsletter

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter

Le Saviez-vous ?
La décantation, utile ou non ?
décanter
Suivez-nous
   

Reportages

Accueil > Nos actualités > Reportages > Millésime 2014 : le miracle d'un été indien !
18 nov 2014

Millésime 2014 : le miracle d'un été indien !

Capricieuse au printemps, peu chaleureuse pendant la période estivale, mais miraculeuse en Septembre et Octobre, la météo qui a accompagné la naissance de ce millésime 2014 n’a pas été de tout repos pour le viticulteur.

Mais quel beau cadeau a offert Dame Nature pour ces vendanges 2014 : un été indien, comme rarement nous avions pu en connaître ces dernières années, pour permettre aux raisins d’atteindre une maturité parfaite, laissant augurer un millésime de qualité pour tous nos vignobles !

Vendanges 3

Si vous aviez eu l’occasion de croiser Christian Siutat , notre Directeur Viticulture au cours des dernières semaines, vous auriez pu constater sa mine réjouie et il vous aurait dit : « Nous avons pu démarrer les vendanges dans des conditions idéales et nous nous sommes offert le luxe, car c’est vraiment un luxe pour nous, de prendre notre temps et d’attendre que chaque cépage arrive à parfaite maturité avant de récolter, et le tout, dans un état sanitaire remarquable !

Avec nos équipes (vigne et chais), nous avons régulièrement depuis fin août, chaque semaine, puis chaque jour, parcouru nos vignobles, afin d’observer l’état sanitaire des fruits, de goûter, pour définir le moment idéal de ramassage pour chaque cépage, chaque parcelle, chaque rang (en fonction de nos assemblages futurs)… Denis Dubourdieu, Michel Rolland , nos oenologues conseils et leurs collaborateurs nous ont accompagnés dans ce suivi. Ce travail minutieux a été possible, cette année, grâce à la météo de rêve de cette fin d’été…  Nous avions également, notamment en Pessac-Léognan, sur les Châteaux Couhins-Lurton et La Louvière, une importante troupe de vendangeurs (une centaine) très dynamique et réactive que nous avons répartie en fonction des besoins pour des vendanges manuelles très sélectives (tris manuels successifs dès la vigne)… »

Un point sur le climat du millésime

raisin blanc

Du fait d’un hiver et d’un printemps relativement doux, le millésime s’annonçait précoce : nous avions, en effet, pratiquement 2 semaines d’avance en début de campagne, début mai (similitudes avec 2003). Mais rapidement, cet écart par rapport à la moyenne trentenaire (1993-2013) s’est effacé : 2014 restera un millésime classique de ce point de vue.

Les épisodes pluvieux ont été assez nombreux en juillet et les moyennes des températures enregistrées en août (pas de grande canicule) nous ont laissé envisager, un temps, une récolte délicate en termes de maturation, du fait de températures fraîches.

Mais l’arrière-saison (dès la fin août) a été extraordinairement bénéfique à la récolte et à l’obtention d’une bonne maturité  : alternance de journées avec des températures supérieures aux normales de saison et de nuits fraîches.  Un cocktail idéal pour la naissance de ce millésime 2014 !

 « Août fait le moût, septembre fait le vin » dit un proverbe, nous en avons une parfaite démonstration cette année…

Voir les relevés météo enregistrés sur nos différents vignobles.

Les blancs 2014 : rendements en légère baisse, mais très belle qualité.

Vendanges Château Couhins-Lurton

Pour les blancs, 2014 est un millésime intéressant et étonnant, du fait d’une acidité (teneur en acide malique) un peu plus marquée que les précédentes années. Notre Œnologue conseil, Denis Dubourdieu n’hésite pas à comparer ce millésime blanc en Bordelais aux vins produits dans des régions telles que la Bourgogne ou le Sancerrois…

Ces raisins blancs présentaient une bonne expression aromatique. Ils ont fait l’objet de macérations pelliculaires attentives et un peu plus poussée que les années précédentes, ce qui a permis de gagner en complexité (baisse naturelle de l’acidité et gain en puissance aromatique). La météo clémente nous a offert la possibilité de vendanger du raisin frais, très tôt le matin. Les pressoirs remplis, le raisin restait ainsi à macérer 5 ou 6 heures avant d’être pressé.

Les moûts obtenus sont de grande qualité . Mais la quantité est un peu plus faible que les années précédentes. (Petits rendements notamment sur Pessac-Léognan)

Les vins sont désormais en phase d’élevage. Le Château Bonnet blanc est en cours d’assemblage.

Pour les blancs, en général, 2014 se caractérise par une grande homogénéité qualitative.

Le Château Bonnet nous offre un petit côté provençal pour ses rosés 2014 !

Vendanges 2

Les rosés 2014 s’annoncent particulièrement réussis au Château Bonnet. Merlots et Cabernets Sauvignons entrant dans son assemblage ont été récoltés, dans un bel état sanitaire, à parfaite maturité.  Les temps de macération (courts) des raisins (récoltés encore frais de la nuit) ont fait l’objet d’une attention particulière afin de maîtriser l’intensité colorante.

Le résultat ? Un rosé tout en délicatesse, avec une robe d’un joli rose pâle qui lui donne un petit côté « Provençal », très sympathique . La palette aromatique sera basée sur des fruits frais mais aussi des agrumes . Laurent Ledez, notre maître de chai au Château Bonnet, sera particulièrement attentif à l’équilibre entre rondeur et acidité, déterminant pour que ce millésime exprime tout son potentiel.

 Présenté en Suède fin Novembre, nos clients scandinaves seront les premiers à donner leurs impressions sur ce vin. Les fermentations se finissent et les dégustations d’assemblages sont prévues avant la fin de l’année, pour des mises en bouteille début 2015.

Les rouges 2014 : Belles couleurs et densité tannique au rendez-vous.

Vendanges4

Il est encore un peu tôt pour se prononcer sur les rouges, derniers rentrés aux chais, mais déjà quelques grandes lignes se dessinent : belles couleurs et densité tannique. Cette concentration est particulièrement remarquable sur les Châteaux La Louvière et Couhins-Lurton où les vendanges ont été réalisées à la main et les vinifications en petits contenants (rolls).

 Quatre foudres supplémentaires (16 rolls au total) équipent désormais le Château La Louvière ; 2 ont été achetés pour le Château Couhins-Lurton, où des vinifications intégrales en barriques bordelaises ont également été pratiquées cette année.

Le millésime 2014, en rouge, sera donc un millésime coloré, fruité, dense, tout en élégance et harmonie . On devrait obtenir plus de 60% de grands vins par propriété. Vincent Cruège, notre Directeur Œnologie leur prédit une longue espérance de vie : « Ils auront la capacité de vivre longtemps et garderont le goût du fruit de longues années !... » . De beaux vins de garde en perspective donc !

Voir les dates de vendanges 2014 pour nos différents vignobles.

   
slide1
slide2
slide3
slide4
slide5
slide6
slide7
slide8
slide9
slide10
slide11
slide12
slide13
slide14
slide15