Nos vins 2017 - Couhins-Lurton
Nos Vins
Rechercher un vin

Un évènement à fêter, un dîner entre amis ? Nous vous aidons à trouver l'accord parfait ...

Newsletter

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter

Le Saviez-vous ?
La décantation, utile ou non ?
décanter
Suivez-nous
   

Château Couhins-Lurton Blanc

Les vins blancs du Château Couhins-Lurton, Cru Classé de Graves, ont la particularité d'être issus du seul cépage sauvignon . Très élégants, ils se révèlent fruités et frais dans leur jeunesse, et acquièrent une remarquable complexité minérale après quelques années en bouteille. Ils vieillissent très bien.


étiquette château Couhins-Lurton blanc 2012
Appellation : Pessac-Léognan

Style de vin

Fin et Fruité

Assemblage

100% Sauvignon blanc.

Météo

Le printemps a mis à l'épreuve le vigneron avec une pluviométrie importante amenant son lot de maladies en tout genre. Les vignes ont demandé beaucoup d'attention et ce, jusqu'au 14 juillet, date à partir de laquelle la météo s'est montrée beaucoup plus favorable…

Commentaires de dégustation

Apparence

Vert très pâle à reflets or.

Nez

Couhins-Lurton est pour beaucoup une référence dans la catégorie des vins blancs de garde. Le caractère du millésime 2012 est aujourd’hui subtil. Genêt, acacia sont très délicats. On sent la marque du sauvignon, cépage unique de ce beau vin très élégant. Le nez est en effet sur la retenue,  il s’ouvrira dans toute sa complexité après quelques mois de bouteille.

Bouche

La bouche fait preuve de la même élégance, de cette précision qui est souvent inimitable dans d’autres contrées du monde où la maturation des raisins est trop rapide. L’apparition des saveurs va crescendo, et on se surprend à détailler les arômes d’agrumes qui apparaissent dans le palais. Ce vin est réellement près du fruit, dans des notes parfaitement reconnaissables. Quand apparaitra le bouquet de vieillissement, il ajoutera à sa complexité des notes de brioche beurrée, de pierre chaude, typiques des grands terroirs. Il pourra se montrer inaltérable. Il n’est pas rare de servir des Couhins-Lurton vieux de trente ans, parfaitement associés aux recettes les plus gourmandes : une sole gratinée au vieux Comté, une entrecôte de veau accommodée à la truffe ou bien des ris de veaux bien dorés…

Notations et avis

The Wine Advocate : 
31.08.2017
 - Note : 
91,00 / 100

Goûté lors de la dégustation André Lurton à Londres. Le Couhins-Lurton blanc 2012 présente un bouquet assez riche de prune jaune et de noisette, souligné d'une touche de truffe blanche. C'est un vin très harmonieux au palais, avec une acidité bien équilibrée, et toujours ces notes de noisette, qui se prolongent jusque dans la finale caractérisée par une belle densité et des saveurs fruitées, notamment une pointe de marmelade. Il a assurément un bel avenir. Dégusté en juin 2017. (Neal Martin)

Robert Parker : 
04.05.2015
 - Note : 
90,00 / 100

Ce vin est habituellement un pur sauvignon. Le 2012 est très nerveux en bouche, avec des notes de figue, de groseille blanche et de zestes d'agrumes. De corps moyen, il est frais, vif et sec, avec une bonne acidité et un bel équilibre. Maturité : aujourd'hui à 2025, voire plus. À boire entre 2015 et 2025.

The Wine Spectator : 
01.10.2014
 - Note : 
90,00 / 100

Site web - Un vin plein d'allant, avec des notes de thym, de ciboulette et de mâche, soutenues par des arômes marqués et vifs de pulpe de citron, ainsi que des saveurs de pamplemousse et de kiwi. Une pointe de fenouil et de paille apparaît en finale. Devrait s'ouvrir d'ici peu. À boire dès à présent jusqu'à 2017. (James Molesworth)

The Wine Enthusiast : 
01.10.2014
 - Note : 
91,00 / 100

C'est un vin à la fois frais, fruité et végétal. Ses saveurs vives de pomme croquante et d'agrumes sont relevées par un caractère bien trempé. Il devrait encore évoluer et gagner en ampleur, donc à boire à partir de 2016.

Le Guide Hachette : 
01.09.2014
 - Note : 

notation-etoiles.png

Édition 2015 - Jaune pâle à reflets paille, la robe d’une limpidité parfaite est engageante. De même que le bouquet complexe qui allie les fleurs blanches et les fruits mûrs à de fines nuances minérales et de buis. Une attaque chaleureuse ouvre sur un palais ample et équilibré, à la fois gras et frais. 2016-2020 / Feuilleté de Saumon.

Decanter.com : 
05.07.2014
 - Note : 
92,00 / 100

Un nez élégant de fleurs blanches et d'abricot mûr, avec une touche de jasmin. Une belle maturité et un petit côté épicé en bouche. Une bonne acidité, bien marquée, contrebalance les notes de fruits murs, et la finale est très longue.

Bettane et Desseauve : 
01.09.2013
 - Note : 
16,00 / 20

Fruit mûr et subtil, notes épicées, grande minéralité, bouche riche, très vive, longue et délicieusement tonique.

Gault et Millau : 
17.05.2013
 - Note : 
16,00 / 20

Primeurs - C’est la fête aux agrumes, qui donnent un plaisir salivant grâce à la tension vive qui appelle les apéritifs entre copains. Une explosion en bouche.

Decanter : 
02.05.2013
 - Note : 
17,00 / 20

Un pur sauvignon aux agréables notes florales, un vin très élégant et bien fait. À boire : 2013 - 2017. (Dégustateur : Steven Spurrier)

Jancisrobinson.com : 
02.05.2013
 - Note : 
16,00 / 20

Une attaque douce. Des notes fruitées intéressantes. Un peu vert. Sans aucun doute bien plus intéressant qu'un sauvignon lambda. Tendu, mais avec du potentiel. À boire : 2016-2022.

Le Point : 
01.05.2012
 - Note : 
14,00 / 20

Primeurs - Floral, pomme, bouche puissante, large, touffue à ce stade, devrait bien évoluer. O : 2014 – G : 5 ans. (Jacques Dupont)

Période de consommation

2013 - 2022

Nos suggestions

Fermer

Terroir

Surface en production

6,00 hectares

Type de sol

Sol gravelo-sableux du début quaternaire, sur un socle calcaire plus ancien.

Vinification

Vendanges

Manuelles en cagettes et tri sur table de réception.

Autres

Porte-greffes

101.14 - 3309C - Riparia

Engrais

Fertilisation raisonnée

Densité de plantation

6500 pieds à l'hectare

Age moyen des vignes

27 ans

Cépages de la propriété

Sauvignons

Type de taille

Guyot double avec ébourgeonnage

Fermentation

Après pressurage et débourbage, en barriques de chêne (30% neuves)

Température de fermentation

18 à 23°C

Malolactique

Non

Elevage

Pendant 10 mois en barriques, sur lies totales avec bâtonnage régulier

Collage

Stabilisation tartrique par le froid et bentonite

Potentiel de vieillissement

S'exprime à son meilleur entre 3 et 10 ans, mais peut vieillir et se bonifier pendant 20 ou 30 ans.

Maître de chai

Jean Marc COMTE

Œnologues Consultants

Denis DUBOURDIEU (Professeur à l'Institut d'Oenologie de Bordeaux) et Valérie LAVIGNE.

Fermer

Recettes

Patientez