Nos vins 2017 - Couhins-Lurton
Nos Vins
Rechercher un vin

Un évènement à fêter, un dîner entre amis ? Nous vous aidons à trouver l'accord parfait ...

Newsletter

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter

Le Saviez-vous ?
La décantation, utile ou non ?
décanter
Suivez-nous
   

Château Couhins-Lurton Blanc

Les vins blancs du Château Couhins-Lurton, Cru Classé de Graves, ont la particularité d'être issus du seul cépage sauvignon . Très élégants, ils se révèlent fruités et frais dans leur jeunesse, et acquièrent une remarquable complexité minérale après quelques années en bouteille. Ils vieillissent très bien.


étiquette château Couhins Lurton blanc 2011
Appellation : Pessac-Léognan

Style de vin

Fin et Fruité

Assemblage

Sauvignon blanc 100%

Météo

Du mois de février à juin, les températures ont été très supérieures aux moyennes, et les pluies très inférieures aux valeurs habituelles. Des conditions de sécheresse ont été observées en fin de printemps.

Commentaires de dégustation

Apparence

Le blanc a beaucoup fait pour la réputation du Château Couhins-Lurton, Cru Classé de Graves. Le millésime 2011 est splendide, brillant, éclatant dans sa robe blanc-vert.

Nez

Les arômes subtils de fleurs blanches comme l’acacia ou d’agrumes comme le pamplemousse rose, sont admirables.

Bouche

Ce vin frais et très complexe s’étire longuement en bouche. Il lui faudra deux ou trois ans pour se révéler totalement. Agrumes et ananas tapissent le palais de longues minutes. On imaginera servir ce vin sur un poisson à la crème ou du fromage de Comté vieilli. Mais pourquoi ne pas le savourer pour lui-même?

Notations et avis

The Wine Advocate : 
31.08.2017
 - Note : 
90,00 / 100

Goûté lors de la dégustation André Lurton à Londres. Le Couhins-Lurton blanc 2011 semble légèrement fermé au nez par rapport à d'autres vins. On décèle une touche de fleurs blanches au milieu des agrumes, mais cela reste très discret à ce stade, même en faisant très attention. La bouche est beaucoup plus prometteuse, avec des notes d'écorce d'agrumes et, surtout, de gingembre frais, ainsi qu'une finale très imposante. Peut-être faut-il juste patienter encore trois ou quatre ans pour laisser à ce vin le temps d'exprimer tous ses arômes. Dégusté en juin 2017. (Neal Martin)

e.RobertParker.com : 
01.05.2014
 - Note : 
92,00 / 100
Vinforum (Suède) : 
01.03.2014
 - Note : 

notation-etoiles.png

notation-etoiles.png

notation-etoiles.png

notation-etoiles.png

notation-etoiles.png

Un Pessac-Léognan blanc fermenté en fûts de chêne et très séduisant, présentant au nez une touche minérale et iodée, des notes d'agrumes et de feuilles vertes, ainsi qu'une pointe boisée. Un vin agréablement rond, qui offre une texture crémeuse et une belle acidité. Les agrumes se retrouvent clairement au palais. Très long et légèrement acidulé en bouche, il révèle une finale ferme. Un excellent Pessac-Léognan classé, peut-être bien au niveau du sublime millésime 2001, dans un style qui vieillira très bien. À goûter dans 4 à 6 ans.

Le Guide Hachette : 
01.09.2013
 - Note : 

notation-etoiles.png

notation-etoiles.png

Comme le château Coucheroy, ce cru appartient à André Lurton, le père de l'Appellation Pessac-Léognan. Une fois encore, son vin blanc justifie son classement par la présence dont il fait preuve tout au long de la dégustation ; d'abord par la finesse et par la complexité de son bouquet, qui mêle fleurs printanières, fruits à chair blanche et touche de minéralité ; puis par la rondeur, le gras et le volume du palais, équilibré par ce qu'il faut de fraîcheur. Tout est en place dans ce noble sauvignon, qui fera alliance avec des crustacés tout aussi nobles.

Bettane et Desseauve : 
01.09.2013
 - Note : 
17,00 / 20

Très beau fruit délicat, grande minéralité et subtiles touches épicées, bouche dans le même esprit, ample, tonique, de grande tenue et équilibrée par une fraîcheur superbe.

Gault et Millau : 
01.09.2013
 - Note : 
15,50 / 20

Ce 2011 est très réussi et à boire sur le fruit et la tension. Minéral, gorgé d'agrumes, il s'ouvre sur des saveurs plus tendres comme le miel et le chèvre-feuille. Charme et précision sont au programme de ce très beau vin d'une certaine longueur.

Terre de Vins : 
10.07.2013
 - Note : 
14,70 / 20

Ce château n'est pas un novice en matière de blanc et ça se confirme ! Avec un bon fond, du fruit, une palette pas trop développée mais qui en garde sous la pédale, c'est un blanc tendre et savoureux de bon classicisme. Pour un thon poêlé aux poivrons rouges. (Sélection Bettane et Desseauve)

Autre : 
05.01.2013

Anthocyanes - Le nez est dense et frais avec des notes légèrement anisées. Beau toucher de bouche tout en velouté et en onctuosité. Bouche aérienne. De l’allonge, belle acidité et une belle personnalité. Jolie fin de bouche sur les fruits exotiques.

Gilbert et Gaillard : 
01.07.2012
 - Note : 
91,00 / 100

Jaune pâle, reflets verts. Arômes de citron et pamplemousse. Bouche ample, attaque assez généreuse, la puissance chaleureuse est prolongée par une pointe d’exubérance.

Gault et Millau : 
01.06.2012
 - Note : 
14,50 / 20

Un sauvignon blanc très digeste, vivifiant, très agrumes et de citronnelle. Un plaisir rafraîchissant claquant en bouche comme un coup de canon dans un ciel bleu.

La Revue du Vin de France : 
01.05.2012
 - Note : 
de 13,00 à 14,00 / 20
The Wine Spectator : 
01.04.2012
 - Note : 
de 89,00 à 92,00 / 100

Agréablement ferme, une note de zeste de citron vert qui encadre des saveurs de verveine, kiwi et mirabelle. La finale d'herbes amères est bien tranchante. (James Molesworth)

Autre : 
01.04.2012
 - Note : 
15,00 / 20

- J.M. Quarin -

Période de consommation

2013 - 2021

Nos suggestions

Fermer

Terroir

Surface en production

6,00 hectares

Type de sol

Sol gravelo-sableux du début quaternaire, sur un socle calcaire plus ancien.

Vinification

Vendanges

Manuelles en cagettes et tri sur table de réception.

Autres

Porte-greffes

101.14 - 3309C - Riparia

Engrais

Fertilisation raisonnée

Densité de plantation

6500 pieds à l'hectare

Age moyen des vignes

27 ans

Cépages de la propriété

Sauvignons

Type de taille

Guyot double avec ébourgeonnage

Fermentation

Après pressurage et débourbage, en barriques de chêne (30% neuves)

Température de fermentation

18 à 23°C

Malolactique

Non

Elevage

Pendant 10 mois en barriques, sur lies totales avec bâtonnage régulier

Collage

Stabilisation tartrique par le froid et bentonite

Potentiel de vieillissement

S'exprime à son meilleur entre 3 et 10 ans, mais peut vieillir et se bonifier pendant 20 ou 30 ans.

Maître de chai

Jean Marc COMTE

Œnologues Consultants

Denis DUBOURDIEU (Professeur à l'Institut d'Oenologie de Bordeaux) et Valérie LAVIGNE.

Fermer

Recettes

Patientez